Qui sommes nous?

Voir le texte d’orientation du GREN.

Le GREN est un mouvement de recherche et d’actions en Éducation Nouvelle. Il offre des espaces de réflexions et de formations sur les pratiques éducatives.

Créé en 1999, à Genève, il est membre fondateur du Lien International d’Éducation Nouvelle (LIEN) qui plonge ses racines dans le grand mouvement éducatif, né il y a cent ans, pour servir une culture de paix après les carnages de la première guerre mondiale.

Le GREN travaille avec des groupes d’autres pays (Belgique, France, Haïti, Italie, Luxembourg, Roumanie, Russie, Tunisie et d’autres groupes en émergence). Ensemble, ils cherchent à répondre à cette question pédagogique commune « comment faire au mieux pour faire vivre, aujourd’hui et au cœur même de toutes nos pratiques, ces valeurs qui nous sont communes : l’égalité, le respect d’autrui, la solidarité, la responsabilité, la créativité, le désir de savoir et l’esprit critique? » Une recherche enthousiasmante car basée sur ce pari : nous sommes toutes et tous capables de mettre en œuvre des pratiques servant l’émancipation des personnes et des peuples !

Une quarantaine de personnes et 4 écoles sont en 2017 membres du GREN.  Elle font partie du Collectif GREN qui est l’organe décisionnel de l’association.

Parmi ses membres actifs se présentent :

Christian Blanvillain ♦ Maître d’enseignement à l’Institut Fédéral des hautes études en Formation Professionnelle de Renens, Maître d’apprentissage en informatique au Centre de Formation Professionnel et Technique de Genève, Christian est un membre actif de l’Association pour l’Usage Pédagogique des Technologies de l’Information et de la Communication en éducation. Il travaille sur la question de l’évaluation et de la cartographie des compétences depuis qu’il a été Professeur Agrégé en Nouvelles Technologies à l’Université de Provence. Ingénieur informaticien diplômé de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, Christian se passionne également pour la recherche mathématique et participe à plusieurs activités dans le domaine de la métagrobologie et pour la promotion des sciences au près des plus jeunes.

Dina Borel ♦ Psychopédagogue, fondatrice et directrice pédagogique de l’école active spécialisée « La Voie Lactée » à Genève en 1986. Membre fondatrice du GREN. Formatrice en pédagogie Freinet et en Pédagogie Institutionnelle. Dina milite pour une école inclusive, juste, démocratique et émancipatrice.

Emmanuel  Bouvier ♦ Enseignant, responsable pédagogique de l’Ecole Active de Malagnou à Genève et musicien. Le sens de son adhésion au GREN : trouver et promouvoir des projets pour favoriser chez l’apprenant la création de liens dans l’acte d’apprentissage. Ses mots clefs préférés : co-construction, écoute, multiculturalisme, créativité, émancipation, libre arbitre, distanciation.

Sandrine Breithaupt ♦ Actuellement formatrice d’enseignants à la Haute Ecole Pédagogique du canton de Vaud (en Suisse), Sandrine s’intéresse à la question de la médiation des savoirs ainsi qu’à la construction des inégalités sociales par l’école. Les travaux qu’elle mène, croisent la psychologie et la sociologie de l’éducation. Elle se situe dans une perspective historico-culturelle, ce qui lui permet d’analyser le monde scolaire en questionnant ce qu’il se passe dans les classes pour que, malgré les efforts et moyens engagés dans la société, nous continuions à renforcer les inégalités scolaires.

Magali Castro Gyr ♦ Teacher, mother, active and passionate learner, sa langue maternelle est le français. Éduquée en anglais, Magali baigne dans le bilinguisme qui fait partie de son identité. Plus de trente ans d’engagement dans diverses institutions (écoles, organisations, hôpitaux, …) au Canada, aux Etats-Unis, en Suisse et en France. Elle aime beaucoup créer et construire des échanges positifs pour apprendre et dialoguer. Elle partage cette passion avec son mari qui est dans le même domaine qu’elle et avec qui elle partage un engagement humanitaire. Actuellement enseignante à l’école La Découverte à Genève, elle fait partie de recherches sur le bilinguisme précoce (SCALA) avec l’Université de Genève.

Claire Descloux ♦ Il y a longtemps, Claire étudiait à l’école des arts graphiques à Lausanne pour obtenir un CFC de sérigraphe. La maison Genta créatrice de montres de luxe fut sa première expérience professionnelle avant de devenir mère de trois enfants et « nounou au foyer » de quatre autres. Pendant 3 ans, elle a travaillée en tant que veilleuse dans un E.M.S et en parallèle vendeuse en foire, mais également animatrice de peintures artisanales sur tous supports. Par la suite, elle créa et anima pendant 15 ans un atelier de peinture et sculptures, destiné aux personnes de 5 à 90 ans. Puis la pédagogie l’a « entraînée » et pendant plus de 10 ans, Claire a enseigné en tant que remplaçante qualifiée au sein du Département de l’Instruction Publique de Genève. Elle obtient, sur le tard, une Licence en Sciences de l’Éducation puis un Master en Éducation spéciale. Ces titres lui permettent depuis 10 ans d’être titulaire de classe au DIP. C’est suite à sa rencontre avec l’association ProPhilo qu’elle peux en parallèle animer des dialogues philo au sein de communautés de recherches tant avec les enfants qu’avec les adultes depuis 15 ans.

Stéphane Michaud ♦ Aujourd’hui, enseignant à la Haute école de travail social à Genève, auteur et metteur en scène dans le milieu théâtral. Hier, travailleur social dans le domaine de la protection des mineurs et des adolescents en rupture de lien social. Avant-hier, enseignant et co-responsable de l’Ecole Active de Malagnou.

Dominique Munsch Meylan ♦ Enseignante pour les 4 à 8 ans, a travaillé durant 35 ans au  Département de l’Instruction Publique de Genève. Dès les années 80, elle a fait partie d’une des premières écoles travaillant en équipe pédagogique du canton, du groupe genevois d’école moderne (GGEM) suivant la pédagogie Freinet. L’association pour la pédagogie active (APA) était formée de parents et d’enseignants de l’école des Eaux-Vives. Un premier conseil d’établissement a été créé et a abouti à la recherche sur l’horaire continu, avec votations officielles pour l’horaire actuel de cette école. Elle a participé à des recherches sur la lecture avec Philippe Perrenoud et a adhéré au TOUS CAPABLES en faisant partie du GREN plus tardivement. Ayant travaillé longuement avec des élèves en difficultés d’apprentissage, elle accompagne actuellement des jeunes pour leurs devoirs ou leurs travaux de recherche. Elle suit une formation d’haptonomie pour les enseignants à Paris et achève la formation des « clés pour apprendre ». Elle enseigne la lecture à des femmes migrantes à Camarada.

Etiennette Vellas ♦ Etiennette a enseigné en école primaire au Département de l’Instruction Publique de Genève et en école privée à l’École Active de Chêne-Bourg. Elle a cofondé l’École de La Découverte. Elle a enseigné ensuite à l’université  de Genève (FAPSE) dans la formation des maîtres. Elle a consacré une thèse à l’Éducation Nouvelle. Membre fondatrice du GREN, elle est actuellement, membre du comité de rédaction de la revue « Éducateur », membre associée du LIFE-Université de Genève.